Salon de l'agriculture : sifflements et tensions pendant la visite d'Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Salon de l'Agriculture : sifflements et tensions pendant la visite d'Emmanuel Macron
Salon de l'Agriculture : sifflements et tensions pendant la visite d'Emmanuel Macron Salon de l'Agriculture : sifflements et tensions pendant la visite d'Emmanuel Macron (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Chahuté, hué et insulté. L'inauguration de la soixantième édition du Salon de l'agriculture par Emmanuel Macron a été jalonnée par les tensions, samedi 24 février. Les CRS ont été déployés pour maintenir la colère des manifestants.

L'inauguration du Salon de l'agriculture a eu lieu en retard et sous les huées. Des centaines d'agriculteurs en colère ont forcé le passage de l'évènement avant son ouverture, dans la matinée du samedi 24 février. Débordées, les forces de l'ordre ont dû faire face à une horde de manifestants scandant "Macron démission". Des affrontements ont eu lieu avec les CRS, tandis que le président a rencontré les syndicats agricoles. À 10h30, le salon a enfin pu ouvrir ses portes au public, sauf dans le hall principal.   

Un débat improvisé 

Contre toute attente, Emmanuel Macron, après l'avoir annulé la veille, a improvisé finalement un débat avec des agriculteurs. En bras de chemise, le président appelle d'abord au calme et affirme préférer "le dialogue à la confrontation". L'échange entre le président et les agriculteurs, insatisfaits des réponses du gouvernement, a été tendu deux heures durant. La journée durant, le président a continué d'être sifflé. Trois personnes ont été interpellées à la suite de violences sur des personnes dépositaires de l'autorité publique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.