VIDEO. Leonarda : lycéens et politiques n'approuvent pas la proposition de Hollande

Trop limitée pour certains, contraire à la loi pour d'autres, la proposition faite par le président à Leonarda, de rentrer seule en France, est loin de faire l'unanimité.

France 3 / Francetv info

"Cruelle", "ambigue" ou "insupportable". La proposition faite par François Hollande à Leonarda, revenir en France sans sa famille, a été mise à mal dès son annonce samedi 19 octobre. Les lycéens ont aisni continué à manifester pour exiger le retour de la collégienne de 15 ans, expulsée au Kosovo avec sa famille le 9 octobre dernier. Ils ont amintenu leur appel à continuer leur mobilisation nationale.

Du côté des politiques, les critiques se sont faite plus précises, y compris dans le propre camp du président de la république. Ainsi le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a estimé que "tous les enfants de la famille de Leonarda [doivent pouvoir] finir leurs études en France accompagnés de leur mère", non sans saluer la "décision d'humanité" du président envers Leonarda. Une perspective rejetée par l'UMP et l'opposition qui pointe du doigt "l'ambiguité" et le "non-respect de la loi" de la proposition présidentielle. Après Jean-François CopéFrançois Fillon a ainsi "regretté l'indécision caricaturale" de François Hollande.

Enfin, si la gauche de la gauche, avec le PCF dénonce  "grave faute politique et morale", en exigenat le retour de toute la famille, le Front national, lui, se place à l'opposé. Le parti frontiste estime que François Hollande a "montré un signal de laxisme insupportable".

Des lycéens manifestant pour que Leonarda revienne en France, le 19 octobre 2013, place dde la Bastille, à Paris.
Des lycéens manifestant pour que Leonarda revienne en France, le 19 octobre 2013, place dde la Bastille, à Paris. ( MAXPPP)