Leonarda : Harlem Désir demande le retour de "tous les enfants de la famille"

Le premier secrétaire du PS salue tout de même la "décision d'humanité" de François Hollande. 

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, assiste aux Journées parlementaires socialistes, le 24 septembre 2013 à Paris. 
Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, assiste aux Journées parlementaires socialistes, le 24 septembre 2013 à Paris.  (NICOLAS TUCAT / AFP)

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, "souhaite que tous les enfants de la famille de Leonarda puissent finir leurs études en France accompagnés de leur mère". C'est ce qu'il a réclamé, samedi 19 octobre, après que François Hollande eut proposé le retour de la collégienne seule, sans sa famille. "Je vais en discuter avec le président et le gouvernement", a fait savoir Harlem Désir.

Le numéro 1 du PS a néanmoins salué la "décision d'humanité" du chef de l'Etat, qui "donne la possiblité à Leonarda de revenir en France pour y poursuivre son parcours d'intégration et de scolarisation". "J'espère qu'elle en fera la demande", a-t-il ajouté. La jeune fille a déclaré de son côté qu'elle ne rentrerait pas en France sans sa famille.

Harlem Désir se réjouit également de l'annonce "d'une instruction qui clarifie la sanctuarisation de l'école et des activités scolaires. L'école et les valeurs de la République en sortent renforcées". "Les conditions d'examen des demandes d'asile devront également faire l'objet d'une réforme indispensable afin d'en réduire les délais", estime le dirigeant socialiste.