Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Hollande propose un retour en France à Leonarda, mais "à elle seule"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Le chef de l'Etat s'est exprimé sur le sort de la lycéenne expulsée vers le Kosovo avec sa famille, après la remise d'un rapport administratif sur ce cas polémique et très médiatisé.

François Hollande a annoncé samedi 19 octobre que Leonarda, la collégienne expulsée au Kosovo, pourra poursuivre sa scolarité en France "si elle en fait la demande" mais que ce retour n'était possible que pour "elle seule", lors d'une brève intervention télévisée depuis l'Elysée. Le chef de l'Etat a par ailleurs indiqué qu'une instruction serait adressée aux préfets pour "prohiber" toute interpellation dans l'ensemble du cadre scolaire, alors que, jusqu'à présent, seuls les établissements étaient sanctuarisés.

"Une instruction sera adressée aux préfets par le ministre de l'Intérieur prohibant toute interpellation d'enfants dans le cadre scolaire, aussi bien dans les établissements que dans les transports, les sorties ou les centres de loisir", a spécifié le chef de l'Etat. Quant à Leonarda, "si elle en fait la demande, compte-tenu des circonstances, et qu'elle veut poursuivre sa scolarité en France, un accueil lui sera réservé", a par ailleurs déclaré le président Hollande, spécifiant que ce serait à "elle seule". Sa famille ne devrait donc pas pouvoir regagner la France.

S'agissant de l'expulsion, "il n'y a pas eu de faute, la loi a été parfaitement respectée, mais il y a eu un manque de discernement dans l'exécution de l'opération", a-t-il ajouté, reprenant les conclusions de l'enquête administrative.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Expulsion de Leonarda

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.