Cet article date de plus d'un an.

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron tente de ne pas se mettre à dos les catholiques

Publié Mis à jour
religion macron
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Motte - franceinfo
France Télévisions

Le Premier ministre Jean Castex a rencontré le pape François lundi 18 octobre pour évoquer le scandale de la pédophilie au sein de l'Église de France. Cette visite au Vatican à six mois de la présidentielle n'est pas non plus dénuée de sens politique.

Emmanuel Macron a toujours pris soin d'entretenir de bonnes relations avec les catholiques. Dès le début de son quinquennat, il avait effectué un discours très symbolique au collège des Bernardins où il avait promis de réparer le lien, selon lui, abîmé entre l'Église et l'État, puis il avait rencontré le pape en juin 2018. L'électorat catholique avait été assez contrarié par la révision de la loi de bioéthique qui a permis la PMA aux couples de femmes. Pendant la pandémie de Covid-19 aussi, beaucoup de catholiques n'avaient pas compris les restrictions limitant les célébrations religieuses à 30 personnes.

Un électorat traditionnellement de droite

Pour apaiser les tensions, Emmanuel Macron s'était rendu le 16 juillet dernier au sanctuaire de Lourdes (Hautes-Pyrénées). Le potentiel candidat à sa réélection sait que cet électorat est tenté de voter à droite pour Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, voire Éric Zemmour pour les plus traditionalistes. À l'approche de la présidentielle, le chef de l'Etat s'efforce de garder le contact avec les catholiques pratiquants, qui représentent cinq millions d'électeurs. Pour rappel, Emmanuel Macron s'est fait baptiser à 12 ans à sa demande, il a fréquenté une école jésuite, où il rencontré son épouse, Brigitte Macron, qui est très croyante.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.