Cet article date de plus d'un an.

Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : révélations autour du procès-verbal de Samuel Paty

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : révélation autour du procès verbal de Samuel Paty
France 3
Article rédigé par
C. Gillard, E. Pelletier, T. Cuny, S. Desjars, E. Sizarols, L. Bignalet, S. Lacombe - France 3
France Télévisions

Que s'est-il passé pendant le cours de Samuel Paty, le 6 octobre dernier, qui a déclenché ce déferlement de haine jusqu'à la barbarie ? France 3 révèle le procès-verbal de l'audition du professeur. 

Pour la première fois, France 3 a pu avoir accès au procès-verbal de l'audition du professeur Samuel Paty, survenue à la suite du cours du 6 octobre dernier. Le professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) avait livré sa version des faits, quelques jours seulement avant sa mort. Entre les murs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, ce 12 octobre, Samuel Paty était convoqué par les policiers. Le professeur était alors gravement mis en cause par un parent d'élève qui venait de porter plainte pour "diffusion d'images pornographiques". L'enseignant avait montré un caricature de Mahomet nu lors d'un cours sur la liberté d'expression. Samuel Paty devait se justifier lors de son audition.

Un détail inédit

"J'ai proposé aux élèves de voir ou de ne pas voir une caricature de Charlie Hebdo selon leur sensibilité", explique-t-il. Et de préciser : "J'avais proposé à mes élèves de détourner le regard quelques secondes, s'ils pensaient être choqués pour une raison ou une autre." À cet instant, le professeur savait qu'il était la cible de menaces depuis que le parent d'élève plaignant avait diffusé une vidéo dans laquelle il le traitait de "voyou".  Samuel Paty va aussi apporter aux policiers un détail inédit depuis confirmé par l'enquête judiciaire : la fille du parent d'élève plaignant n'était pas présente au cours incriminé. Elle s'est même trompée sur la date à laquelle aurait eu lieu le cours. À l'issue de cette audition, le professeur avait à son tour porté plainte pour "diffamation". Le parent d'élève ne s'était pas rendu à sa convocation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.