Pédocriminalité dans l'Église : l'indignation des croyants qui ont honte de "cette Église"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pédocriminalité dans l'Église : l'indignation des croyants qui ont honte de "cette Église"
France Info
Article rédigé par
S.Dollé, P.Forgue, Y.Haefele - franceinfo
France Télévisions

Des milliers de croyants ne veulent pas être assimilés à cette Église qui ne demande pas pardon. Ils expriment leur indignation après la publication des chiffres du rapport Sauvé.

Devant plus de 200 fidèles, le recteur de la cathédrale de Reims (Marne) a fait part de sa honte et de sa stupéfaction après la publication du rapport de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (CIASE). "Comme beaucoup, j'ai été abasourdi et même sonné par les chiffres révélés dans le rapport de cette commission, par ce si grand nombre de victimes", raconte Jean-Pierre Laurent, le recteur de la cathédrale de Reims. Le rapport soulève la question du secret de la confession mais pour les croyants, le problème ne vient pas de là.

Des parents terrorisés

Une fois la messe terminée, les croyants expriment d'ailleurs ce qu'ils pensent de ce sujet. "Il y a des pédophiles et des victimes, point final. Qu'on accuse le secret de confession, je trouve que ça n'a aucun intérêt. Je ne suis pas sûr que le lever du secret de confession empêche un pédophile d'agir", témoigne une Rémoise. Cette onde de choc s'est aussi propagée sur les réseaux sociaux, avec le #AussiMonEglise. Sur Twitter, les messages affluent et vont dans le sens de celui-ci : "Mon fils va commencer à être servant d'autel cette année. Il a 10 ans. Il est pile dans la cible. Et je suis terrorisé à l'idée de le laisser partir au pèlerinage des servants d'autel en juin. On en est là."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.