Immersion dans une abbaye trappiste

Notre journaliste Ben Barnier a passé deux jours à l'abbaye du Mont des Cats (Nord). L'occasion d'interroger les moines sur leur vie quotidienne et sur leurs opinions.

"Il est quatre heures du matin, j'ai réussi à me réveiller pour le premier office de la journée", nous raconte Ben, qui accompagne les moines pour la première des sept prières de la journée. "Ces points de rencontre donnent la colonne vertébrale de la journée et de la vie spirituelle du moine", estime l'un d'entre eux. Les repas, eux, se déroulent dans le silence le plus total. Une façon de "rester dans cette sorte de présence au Seigneur et de ne pas se disperser" pour les moines.

180 tonnes de fromage produites par an

À l'abbaye du Mont des Cats, les moines trappistes brassent leur bière et fabriquent leur fromage, une façon pour eux de faire vivre la communauté et de pouvoir faire face aux dépenses d'entretien. "Notre but n'est pas de faire de l'argent pour de l'argent. Nous gagnons ce qu'il faut pour vivre", nous explique l'un des moines chargés de la fabrication des 180 tonnes annuelles du fromage qui porte le nom de l'abbaye. Interrogés sur leurs opinions politiques, ils affirment voter "comme tout le monde" en accord avec leurs convictions religieuses.

Abbaye du Mont-des-Cats (Nord)
Abbaye du Mont-des-Cats (Nord) (FRANCEINFO)