Cet article date de plus de sept ans.

Hérault : un curé de Montpellier relevé de ses fonctions après des soupçons d'agressions sexuelles

Il ne s'agit pas de pédophilie, d'après "Le Parisien". Selon le diocèse, le prêtre "aurait agressé sexuellement deux jeunes majeurs, deux frères, il y a plus de trente ans".

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Capture d'écran de Google Street View montrant la maison diocésaine de Montpellier (Hérault). (GOOGLE STREET VIEW)

"Il est en train de quitter sa paroisse." Le Parisien affirme, dans son édition datée du lundi 23 mai, que l'archevêque Pierre-Marie Carré a relevé de ses fonctions un curé du diocèse de Montpellier (Hérault). Ce dernier est soupçonné d'agressions sexuelles. Le quotidien précise qu'il ne s'agit pas de pédophilie. D'après le diocèse, le prêtre "aurait agressé sexuellement deux jeunes majeurs, deux frères, il y a plus de trente ans".

"Interdiction d'être en contact avec des enfants et des jeunes"

Le journal ajoute que la cellule des victimes a été prévenue par les parents avec l'accord de leurs enfants. "Le curé [d'environ 70 ans] s'est lui-même s'est signalé à la police, comme l'archevêque l'a incité à le faire", a indiqué Wayne Bodkin, délégué épiscopal à l'information au sein du diocèse et responsable de la cellule d'accueil et d'écoute des victimes.

D'autres victimes ne sont pas exclues. Le prêtre est suspendu "avec interdiction d'être en contact avec des enfants et des jeunes". Wayne Bodkin s'interroge : "La question qui se pose, désormais, c'est : comment il peut être soigné, comment faire en sorte qu'il n'y ait plus de passage à l'acte ?"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.