Antisémitisme : les annonces d'Emmanuel Macron

Mercredi 20 février au soir, lors du dîner annuel du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces concernant la lutte contre l'antisémitisme. Il propose notamment d'élargir la définition de l'antisémitisme à l'antisionisme, sans pour autant changer les textes de loi.

FRANCE 3

Son discours était très attendu. Mercredi 20 février, Emmanuel Macron n'a pas mâché ses mots pour dire la fermeté de la France vis-à-vis de la montée de l'antisémitisme. Après les hommages symboliques, le chef de l'État annonce que la France va ajouter l'antisionisme à sa définition juridique de l'antisémitisme, ainsi qu'une loi pour lutter contre la haine sur internet.

"L'antisionisme est le faux-nez de l'antisémitisme"

Si la classe politique salue le discours d'Emmanuel Macron, certains se montrent inquiets, d'autres impatients. Les associations de lutte contre le racisme et l'antisémitisme parlent d'une avancée majeure. "L'antisionisme est le faux-nez de l'antisémitisme. Alors, il était temps que ce faux-nez éclate au grand jour, il était temps qu'un président de la République le dise. Saluons cette démarche", a réagi Me David-Olivier Kaminski, président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) Paris. Le discours du chef de l'État répond à une urgence, alors que les actes antisémites se sont multipliés ces derniers jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron prononce un discours à l\'occasion du dîner du Crif, le 20 février 2019 à Paris.
Emmanuel Macron prononce un discours à l'occasion du dîner du Crif, le 20 février 2019 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)