Bangladesh : des dizaines de milliers de manifestants islamistes défilent contre la France

Les manifestants ont défilé dans la capitale, Dacca, mardi, pour appeler au boycott des produits français, après qu'Emmanuel Macron a défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet. La marche était organisée par un parti islamiste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors de la manifestation anti-française à Dacca (Bangladesh), le 27 octobre 2020. (MUNIR UZ ZAMAN / AFP)

Le ressentiment envers la France se poursuit dans le monde musulman. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi 27 octobre à Dacca, la capitale du Bangladesh. Ils ont appelé au boycott des produits français et brûlant une effigie du président Emmanuel Macron, après que ce dernier a défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet. Le président français s'était exprimé sur ce sujet le 21 octobre, lors du discours d'hommage à Samuel Paty, l'enseignant de Conflans-Sainte-Honorine décapité par un terroriste islamiste.

Appels au boycott

Selon la police bangladaise, plus de 40 000 personnes ont participé à cette marche à Dacca, organisée par un parti islamiste. La manifestation a été stoppée avant de parvenir près de l'ambassade française dans la capitale du Bangladesh. 

Depuis le 23 octobre, des appels au boycott des produits français se multiplient dans le monde muslman. Emmanuel Macron s'est expliqué par une série de tweets le 25 octobre, en français en anglais et en arabe. "Nous défendons le débat raisonnable" dit le chef de l'État, "jamais les discours de haine". "Rien ne nous fera reculer. Jamais."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.