Rambouillet : les électrosensibles rassemblés et en colère

Le collectif des électrosensibles de France a réuni une soixantaine de personnes dans la forêt de Rambouillet. Ils veulent alerter l'opinion publique sur le problème des ondes électromagnétiques.

(Les ondes électromagnétiques, un problème de santé publique © MaxPPP)

Les ondes électromagnétiques vont-elles devenir l'ennemi de santé publique numéro 1 ? C'est en tout cas ce que pensent les personnes électrosensibles, c'est à dire celles dont le corps ne supporte pas l'exposition à ces ondes. On ne sait pas combien elles sont en France. Il n'y a pas de chiffre car la maladie n'est pas encore reconnue. 

Mais des associations sont très actives sur le territoire. Aujourd'hui le collectif des électrosensibles de France a réuni une soixantaine de personnes dans la forêt de Rambouillet. Une journée de rencontre mais aussi et surtout l'occasion pour eux d'évoquer leurs revendications.

"Je pensais que j'avais Alzheimer"

Le rendez-vous était donné à 9 heure ce matin, au milieu de la forêt de Rambouillet, un lieu à peu près épargné par les ondes.

Tout le monde s'est réuni pour un pique-nique et les personnes électrosensibles ont commencé un tour de table pour parler de leurs symptomes. Charlotte, la cinquantaine,  a été diagnostiquée en mars dernier, mais ça fait deux ans qu'elle ne va pas bien. "J'ai des acouphènes, des troubles importants du sommeil. Je pensais même que j'avais Alzheimer.

A ces symptomes s'ajoutent parfois des migraines, des sensations de brûlure, des pertes d'équilibre, selon les cas.

Il est difficile d'émettre un diagnostique. Le docteur a dit à Charlotte qu'elle est dépressive. Mais après avoir multiplié les rendez-vous avec des praticiens, le verdict est tombé : elle est électrosensible.

A LIRE AUSSI ►►► Une électrosensible reconnue comme handicapée par la Justice   

Pour être moins exposée au quotidien, elle se débarasse de toutes les technologies sans fils qui émettent des ondes dans sa maison et même de certains appareils électriques comme son micro-ondes ou sa plaque à induction. Elle a également coupé le WIFI chez elle.

Comme beaucoup de personnes électrosensibles, elle pense même à déménager pour s'éloigner des ondes, très présentes en ville. Selon le collectif, ces personnes qui vivent reclues pour échapper aux ondes sont de plus en plus nombreuses à cause du déploiment de la 4G.

Eloigner les antennes relais des habitations

Les électrosensibles luttent également pour éloigner les antennes relais des habitations.Ils sont contre les compteurs de gaz ou d'électricité intelligents, défendus par le gouvernement, mais qui émettent des ondes justement. 

Ces compteurs doivent  être installés dans toutes les habitations à partir de décembre prochain.

Le collectif des électrosensibles de France a été reçu une fois, par la ministre de la santé, en 2013. Depuis, il multiplie les courriers sans réponse.