VIDEO. Sanitaires dégradés, surpopulation, rats... Dans "l'enfer" de la prison de Fresnes

Les incidents sont quotidiens à la prison de Fresnes. Surveillants et détenus sont à bout.  

FRANCE 2

Les syndicats de surveillants de prisons appellent à un blocage total des prisons dès lundi 15 janvier. Après l'agression de quatre gardiens par un détenu incarcéré pour des faits de terrorisme, survenue jeudi 11 janvier sur le site pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), les syndicats de surveillants veulent se faire entendre. Ils prévoient notamment de continuer à bloquer les établissements pénitentiaires mardi, date à laquelle la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, doit se rendre dans la prison du Pas-de-Calais

Mais le malaise des surveillants est perceptible ailleurs en France, comme à Fresnes (Val-de-Marne). En manque de personnels, les incidents y sont quotidiens. "On ne peut pas tolérer des agressions sur des détenus, de la même façon qu'on ne peut pas tolérer des agressions sur le personnel", prévient Frédéric Godet, secrétaire Ufap à Fresnes, cité par France 2. Or, "si on améliore les conditions de détention, on améliore forcément nos conditions de travail", 

Bâtiments délabrés, installations sanitaires dégradées, parloirs crasseux, présence de rats ou de punaises...Construite à la fin du siècle dernier, la prison de Fresnes est l'une des plus vétustes de France. 2 500 détenus y vivent, pour 1 400 places. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'intérieur de la prison de Fresnes, en septembre 2016.
L'intérieur de la prison de Fresnes, en septembre 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)