Val-d'Oise : un détenu simule un suicide et s'évade avec deux complices

Publié
Val-d'Oise : un détenu simule un suicide et s'évade avec deux complices
FRANCE 3
Article rédigé par
S. Lequesne, images: C. Lanot, France 3 Île-de-France, L. Dulois - France 3
France Télévisions

Un détenu de la prison d'Osny, dans le Val d'Oise, a simulé un suicide et pris la fuite lors de son transfert à l'hôpital, mardi 21 décembre. Une complice qui l'attendait a tiré sur un agent, légèrement blessé. Trois individus sont actuellement recherchés.

Mardi 21 décembre, des douilles jonchent le sol, devant l'hôpital de Pontoise (Val d’Oise). Une femme vient de tirer au fusil sur un agent pénitentiaire, qui escortait un détenu. La complice attendait sur le parking. L'agent est légèrement blessé, mais le détenu, la femme et une troisième personne se sont échappés. "Je pense que [si] la personne était au courant que le détenu allait venir à l'hôpital, c'est qu'effectivement il y avait une préméditation, et tout était préparé", explique Jérôme Nobécourt, délégué régional du syndicat FO-Pénitentiaire

Trois fuyards activement recherchés

Suspecté d'assassinat, le détenu était placé en détention provisoire dans la prison d'Osny, dans le Val d’Oise. En fin de journée, mardi 21 décembre, l'homme de 28 ans a été surpris dans sa cellule en train de se mutiler. L'administration a pris la décision de le transférer sous escorte à l'hôpital, afin de le faire soigner. "Devant la réalité de la blessure, on était obligé de le transférer. Le vrai sujet, c'est comment se fait-il qu'on fasse des extractions médicales la nuit, où on est les plus faibles, en danger, sans être armé. Car les agents n'étaient pas armés", s'interroge Emmanuel Baudin, secrétaire général du syndicat FO-Pénitentiaire. Les trois fuyards sont activement recherchés par les forces de l'ordre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.