Maltraitance dans les Ehpad : le gouvernement prépare des mesures pour renforcer les contrôles et leur suivi

Le patron des maisons de retraite Orpea est par ailleurs convoqué mardi matin par la ministre déléguée à l'Autonomie des personnes âgées.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La résidence "Les Bords de Seine", à Neuilly-sur-Seine. (ALAIN JOCARD / AFP)

Le gouvernement va prendre des mesures pour renforcer les contrôles dans les Ehpad, a appris franceinfo vendredi 28 janvier de sources gouvernementales, alors qu’une inspection est en cours depuis jeudi à la maison de retraite Orpea "Les Bords de Seine" à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), près de Paris. L’établissement "Les Bords de Seine" a déjà été inspecté par l’Agence régionale de santé en 2018, sans effet, ce qui préoccupe au sommet de l’État, depuis les révélations du livre Les Fossoyeurs qui y dépeint de graves dysfonctionnements.

>> "A la direction, ils se sont faits tout petits" : une inspection lancée à l'Ehpad Orpea de Neuilly-sur-Seine, après des soupçons de maltraitance

L'enquête flash en cours devra déterminer si les recommandations de l'ARS pour l'année 2019 ont été suivies d'effet et, si non, pourquoi. Mais l'affaire alimente plus largement les interrogations sur le traitement des signalements des plaintes et sur l'efficacité et le suivi des contrôles, selon une source au sein de l'exécutif.  C'est la raison pour laquelle des mesures pour renforcer les contrôles et le suivi de ces contrôles doivent être annoncées d’ici à la fin de la semaine prochaine. L'objectif est de s’assurer de la mise en œuvre des injonctions.

Par ailleurs, le patron d’Orpea est convoqué mardi matin par Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée à l'Autonomie des personnes âgées. Rendez-vous qui ne devrait pas, selon nos informations, permettre au groupe d’échapper à une enquête de l’inspection générale des affaires sociales (Igas), dans ses autres maisons de retraite. Les sanctions peuvent aller jusqu'à la fermeture d'établissements.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prise en charge des personnes âgées

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.