Ehpad : 80 plaintes de familles déposées contre le groupe Orpea pour "mise en danger en danger d'autrui" et "homicide involontaire"

Une trentaine d'Ehpad sont concernés par ces plaintes, surtout l'établissement "Le Corbusier" situé à Boulogne-Billancourt et les "Bords de Seine" à Neuilly-sur-Seine. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La résidence de l'Ehpad du groupe Orpea, "Les Bords de Seine", à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 26 janvier 2022. (ALAIN JOCARD / AFP)

Le dossier Orpea vient s'alourdir un peu plus. Près de 80 plaintes de familles de résidents ont été déposées lundi 4 avril devant le parquet de Nanterre contre le groupe, a annoncé à l'AFP l'avocate Sarah Saldmann, confirmant une information du Parisien. Ces plaintes individuelles visent le groupe d'Ehpad privés pour des faits de "mise en danger de la vie d'autrui", de "non-assistance à personne en danger", mais aussi pour "homicide involontaire", "violence par négligences " et pour "vol".

Contacté lund soir par franceinfo, le parquet de Nanterre n'avait pas encore confirmé la réception de ces plaintes.

"Les dysfonctionnements persistent"

Une trentaine d'Ehpad sont concernés par ces plaintes, surtout l'établissement "Le Corbusier" situé à Boulogne-Billancourt et les "Bords de Seine" à Neuilly-sur-Seine, particulièrement visé par le livre-enquête Les Fossoyeurs du journaliste Victor Castanet. "Je continue de recevoir chaque jour des signalements de maltraitance, les dysfonctionnements persistent, rien n'a changé", a souligné Sarah Saldmann.

Depuis la publication du livre en janvier, l'ARS IDF a diligenté 90 inspections au sein des Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes franciliens, l'Île-de-France comptant 707 Ehpad dont 19% sont publics, 33% privés à but non lucratif et 48 % privés à but lucratif.

Le pré-rapport d'enquête administrative, établi par l'Inspection générale des Finances (IGF) et celle des Affaires sociales (IGAS) révélé par Le Monde (pour abonnés) le 21 mars, pointe les manques du groupe Orpea et "confirme les économies réalisées par le groupe grâce à l'argent public".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prise en charge des personnes âgées

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.