La PMA pour toutes adoptée en première lecture par une maigre Assemblée

La PMA pour toutes les femmes a été adoptée vendredi 27 septembre par l'Assemblée nationale, sous quelques applaudissements. 

FRANCEINFO

Alors que l'article sur la PMA cristallise le plus les critiques dans le projet de loi de bioéthique, il a été voté par 75 députés seulement : 55 pour, 17 contre et trois abstentions. Quand la loi sera promulguée, avant l'été d'après la ministre de la Santé, les couples de femmes et les femmes célibataires auront accès aux techniques de procréation médicalement assistée en France et elles leur seront remboursées.

PMA post-mortem rejetée

Les députés ont rejeté la PMA post-mortem pour concevoir un enfant avec les gamètes de son conjoint décédé, de même que l'ouverture de la PMA aux personnes transgenres. La PMA pour toutes les femmes va provoquer la levée de l'anonymat du donneur à la majorité des enfants, si ceux-ci souhaitent le connaître. Désormais, la mère sociale, celle qui n'a pas accouché, sera reconnue sans qu'elle n'ait plus besoin d'adopter. Enfin, l'autoconservation des ovocytes et du sperme a été adoptée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le personnel médical de l\'unité dédiée à la procréation médicalement assistée. (illustration)
Le personnel médical de l'unité dédiée à la procréation médicalement assistée. (illustration) (PHILIPPE LOPEZ / AFP)