Cet article date de plus de huit ans.

Personnes handicapées, les "bannis de la République"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Personnes handicapées, les "bannis de la République"
Personnes handicapées, les "bannis de la République" Personnes handicapées, les "bannis de la République" (FRANCE 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Près de 6 500 personnes en situation de handicap sont contraintes de quitter l'Hexagone faute de structure d'accueil adaptée.

De très nombreuses familles concernées par le handicap sont touchées par le manque de place dans les structures spécialisées en France. L'association Unapei le dénonce dans un livre noir remis le 20 octobre aux parlementaires. Elle évoque "les bannis de la République". "C'est un énorme problème qui concerne 47 400 personnes et leur famille. La France ne crée pas suffisamment de places d'accueil et cela depuis des décennies", explique Pascale Manzagol.

Le problème touche les adultes, mais aussi les enfants. "12 600 enfants handicapés restent à la porte de ses structures. Beaucoup de places réservées aux enfants sont occupées par des jeunes adultes. Ils seraient 6 300 qui faute de place ailleurs pour eux restent dans ces centres qui ne leur conviennent plus", poursuit la journaliste.

4 000 emplois créés en Belgique

Pour beaucoup de familles, la dernière solution se trouve en Belgique. 6 500 personnes venues de toute la France n'ont pas d'autre choix. Ces structures accueillent quasi exclusivement des Français. Elles sont financées par les aides françaises à hauteur de 250 millions d'euros et créent 4 000 emplois en Belgique.
L'association demande que tous ces financements soient redirigés vers la France. La semaine dernière, la ministre a annoncé une aide de 15 millions d'euros pour créer des places en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.