Cet article date de plus d'un an.

Nucléaire : pourquoi 16 réacteurs sur 56 sont arrêtés en France ?

Publié Mis à jour
Nucléaire : pourquoi 16 réacteurs sur 56 sont arrêtés en France ?
Nucléaire : pourquoi 16 réacteurs sur 56 sont arrêtés en France ? Nucléaire : pourquoi 16 réacteurs sur 56 sont arrêtés en France ?
Article rédigé par France 2 - A. de Tarlé
France Télévisions
France 2
Le journaliste Axel de Tarlé, présent sur le plateau du 8 Heures, mercredi 21 décembre, explique pourquoi 16 réacteurs nucléaires sont arrêtés sur les 56 existant en France.

En France, 16 réacteurs nucléaires sont arrêtés sur les 56 installés dans le pays. "C'est un défaut en série qu'on a détecté sur toute une génération de centrales nucléaires. (...) On a voulu améliorer leur performance en rallongeant les tuyaux, en leur faisant faire des coudes. On s'est rendu compte assez récemment qu'avec les hautes températures qu'il y a dans les réacteurs, il y a des microfissures qui sont apparues sur toute cette génération", explique le journaliste Axel de Tarlé, présent sur le plateau du 8 Heures, mercredi 21 décembre.

"On n'a plus les compétences"

Axel de Tarlé poursuit en indiquant qu'on a construit 16 centrales nucléaires "sur ce modèle optimisé". "On est en train d'en corriger, et il y a six autres qu'il va falloir corriger en 2023. Sauf que ce sont des tuyaux qui plongent dans les réacteurs, donc ce sont des chantiers colossaux. On est obligé d'arrêter la centrale, il y a 500 techniciens qui travaillent pour remplacer ces tuyaux, refaire les soudures", ajoute le journaliste. "Le problème, c'est qu'on n'a plus les soudeurs, on n'a plus les compétences", explique Axel de Tarlé, indiquant qu'on fait venir des soudeurs d'Amérique du Nord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.