L'Emission politique, France 2

VIDEO. Ecologie, PMA... Ces sujets sur lesquels Edouard Philippe dit avoir "évolué"

Invité de "L'Emission politique" sur France 2, le Premier ministre a admis à deux reprises avoir "évolué" sur des questions comme l'écologie ou la procréation médicale assistée (PMA).

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Premier ministre assume de pouvoir changer d'avis. Invité de "L'Emission politique", jeudi 28 septembre sur France 2, Edouard Philippe a admis à deux reprises avoir "évolué" sur des questions comme l'écologie ou la procréation médicale assistée (PMA).

>> VIDEOS. Six séquences à retenir de "L'Emission politique" avec Edouard Philippe

D'abord interrogé sur son rapport à l'écologie, le Premier ministre a déclaré être "venu sur le tard" aux questions écologiques, assumant avoir "évolué à [son] rythme". "Je sais que nous vivons avec ce sujet, comme beaucoup de Français, j'évolue sur ce sujet", a poursuivi le chef du gouvernement. "Je n'ai pas grandi dans un milieu intellectuel ou culturel qui était extrêmement averti sur ces sujets, j'assume, c'est comme ça (...) Et si j'y suis venu, c'est probablement plus par des lectures que par l'expérience pratique qu'on peut se faire quand on milite dans une association", a-t-il développé.

"Comme toute la société française, il m'arrive d'évoluer"

Un peu plus tard dans l'émission, lors d'un débat avec le biologiste Jacques Testart, Edouard Philippe a de nouveau confié avoir changé d'avis, cette fois à propos de la PMA. "Comme toute la société française, il m'arrive d'évoluer sur ces questions, à mon rythme là encore", a-t-il confié. De fait, celui qui s'opposait "résolument" en 2013 à la PMA pour les couples homosexuels féminins dans une tribune cosignée avec Nathalie Kosciusko-Morizet, y est désormais favorable.

"J'observe d'ailleurs que toute la société évolue. Les mêmes qui en 2013 vous disaient 'jamais nous n'autoriserons le mariage homosexuel, et s'il arrivait nous le supprimerions le moment venu, aujourd'hui vous disent 'non on ne le supprimera pas'", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 28 septembre 2017, sur le plateau de \"L\'Emission politique\", sur France 2.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 28 septembre 2017, sur le plateau de "L'Emission politique", sur France 2. (THOMAS SAMSON / AFP)