Une députée de la majorité estime que "le gouvernement semble manquer de courage politique" sur l'élargissement de la PMA

La députée LREM de l'Allier Laurence Vanceunebrock-Mialon "ne [sent] pas l'engouement" du gouvernement pour élargir la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules.

Une manifestation à Lyon, en juin 2013, en faveur de l\'élargissement de la PMA.
Une manifestation à Lyon, en juin 2013, en faveur de l'élargissement de la PMA. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

"J'ai l'impression que le gouvernement semble manquer de courage politique", a réagi lundi 4 mars sur franceinfo la députée LREM de l'Allier Laurence Vanceunebrock-Mialon, après l'annonce d'un probable report de la révision de la loi de bioéthique intégrant l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules. "Je ne sens pas l'engouement. Je le regrette", déplore Laurence Vanceunebrock-Mialon.

Marc Fesneau, le ministre en charge des Relations avec le Parlement, a fixé lundi "un horizon de douze mois" pour une adoption définitive par le Parlement. La députée de l'Allier souligne que la mesure a pourtant déjà été reportée plusieurs fois depuis 2018. "Cela devient un peu intolérable, dans le sens où c'était déjà quelque chose qui devait être discuté sous François Hollande. Depuis 2013, il y a des femmes qui attendent que la loi passe enfin dans leur pays pour pouvoir bénéficier de cette technique médicale qui ne serait que justice sociale."

Laurence Vanceunebrock-Mialon estime que le report de la discussion va créer "de la crainte" au sein "de la communauté LGBT qui a cru mordicus en ce que le président de la République leur a promis lors de la campagne de la présidentielle". En tant que députée LREM, Laurence Vanceunebrock-Mialon rappelle également que des députés de la majorité se sont "engagés en politique en ayant conscience que ce serait un thème qu'on allait aborder".