Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo L'un des organisateurs de la "manif pour tous" compare Hollande à Hitler

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Un militant, défilant dimanche aux côtés de Frijide Barjot, affirme que le gouvernement adopte "une logique choquante et homophobe" en défendant le projet de loi.

Xavier Bongibault, l'un des organisateurs de la manifestation contre le mariage des homosexuels, a quelque peu dérapé dimanche 13 janvier peu avant le départ de la manifestation, comparant le président de la République à Adolf Hitler. Présente à côté lors de ses déclarations, la militante Frijide Barjot a manifestement cherché à s'en détacher, ne souhaitant pas s'associer à la comparaison.

Invité au micro de BFMTV à expliquer les raisons de sa présence, le militant déclare : "On nous explique en permanence que tous les homosexuels sont pour ce projet de loi parce qu'ils sont homosexuels", explique Xavier Bongibault, lui-même homosexuel et fondateur de l'association Gays sans mariage. 

"C'est une logique choquante et homophobe de la part de ce gouvernement. C'est dire que tous les homosexuels n'ont pour seul instinct (politique) leur orientation sexuelle. C'est la ligne qui était défendue par un homme que l'Allemagne a bien connu à partir de 1933, et c'est la ligne que défend aujourd'hui François Hollande."

Des propos "emportés", mais maintenus

Interrogé un peu plus tard par l'AFP, Bongibault a déclaré "maintenir (ses) propos". "Ils étaient emportés, mais je les maintiens parce qu'il y a une grande souffrance des homosexuels qui s'opposent à ce projet de loi, que le gouvernement et François Hollande ne veulent pas entendre, comme s'il n'y avait qu'une catégorie d'homos, celle qui s'inscrit dans l'idéologie inscrite dans les propositions du PS en 2005", a-t-il expliqué.

"Cette comparaison n'a pas lieu d'être", a ensuite déclaré Frigide Barjot, interrogée par l'AFP. "Je crois qu'aujourd'hui les organisateurs sont tous arrivés à quelque chose qui les dépassent". Affublé par les nazis d'un triangle rose, les homosexuels ont fait partie des catégories de populations persécutées par le pouvoir d'Adolf Hitler, porté à la chancellerie en 1933.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.