Etats-Unis : la question du mariage homo en trois cartes

La Cour suprême des Etats-Unis examine la constitutionnalité du mariage entre deux personnes de même sexe, au cours d'une séance exceptionnelle de deux heures et demie, mardi 28 avril.

C'est un nouveau record : 61% des Américains interrogés sont désormais favorables au mariage entre personnes de même sexe, selon un sondage du Washington Post (en anglais). Face à un soutien qui gagne du terrain, la Cour suprême des Etats-Unis examine, mardi 28 avril, la constitutionnalité du mariage homosexuel, légal dans la plupart des Etats américains. Pendant deux heures et demie, les neuf juges vont écouter les arguments des partisans et des adversaires de l'union gay, après avoir été saisis par plusieurs dizaines de couples sur les restrictions en vigueur dans quatre Etats : Michigan, Kentucky, Ohio et Tennessee.

Attendue à la fin juin, une décision favorable entraînerait la reconnaissance de la légalité de ces unions sur tout le territoire national. En attendant, francetv info dresse le portrait de ces deux Amériques.

Une majorité d'Etats autorisent le mariage homosexuel

Cette carte a été réalisée à partir des données de l'ONG Human Rights Campain (en anglais), avec toutefois une modification sur l'Alabama. Certes, un juge fédéral a autorisé les mariages, le 9 février, ce qui a permis un demi-millier d'unions de couples homosexuels. Mais la Cour suprême de l'Etat a exigé l'arrêt de ces mariages trois semaines plus tard. En l'occurrence, c'est donc le statu quo.

Les Etats qui autorisent les unions sont en vert, ceux qui les interdisent sont en rouge.

Une évolution très rapide, initiée en 2003

Initié en 2003 par le Massachusetts, le mouvement de légalisation a été imité quelques années plus tard par le Connecticut (2008) et l'Iowa (2009). En seulement quelques années, ces cas isolés sont aujourd'hui devenus la règle : en 2015, pour un Etat qui interdit, il y en plus de trois qui autorisent ces unions. Cette animation a été réalisée à partir des données fournies par le Pew Research Center (en anglais).

Davantage de soutien sur les côtes Est et Ouest

Les Américains seraient-ils davantage ouverts au mariage homosexuel à Los Angeles et à New York ? Cette idée semble confortée par les études menées par le Public Religion Research Institute. A l'inverse, les Etats du Sud sont plus réticents à de telles unions, alors que la moyenne nationale est établie en 2014 à 54% d'avis favorables, contre 38% de défavorables. Mais l'opinion des Américains diffère également selon leur religion, précise l'institut, dans une enquête publiée en ligne (en anglais).