La colère des policiers explose sous les fenêtres de Christiane Taubira

Des milliers de policiers ont manifesté place Vendôme et dans plusieurs villes. Ils déplorent un manque de soutien du ministère de la Justice et un manque de moyens.

FRANCE 2

Ce mercredi 14 octobre, la colère des policiers a éclaté au grand jour. Entre 7 000 et 10 000 fonctionnaires ont manifesté place Vendôme, sous les fenêtres du ministère de la Justice. Pareille image n'avait pas été vue depuis plus de 30 ans.

Objet de l'ire des policiers : un certain laxisme de la part des magistrats. "Les policiers et le citoyen lambda ont plus peur de la justice que les délinquants", explique à France 2 un manifestant.

"Police/justice : la rupture"

Sur un immeuble de la place, une banderole traduit le malaise : "Police/justice : la rupture". Les fonctionnaires déplorent aussi un manque de moyens qui n'est pas sans conséquences. "Nous sommes devenus les oubliés de la République", estime Jean-Claude Delage, du syndicat Alliance police nationale.

Devant les tribunaux d'une dizaine de villes, d'autres policiers se sont rassemblés. C'est une fusillade il y a 10 jours en Seine-Saint-Denis qui a mis le feu aux poudres : un détenu en cavale qui avait bénéficié d'une permission de sortie a gravement blessé Yann, un policier. Ce dernier est toujours entre la vie et la mort.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers patrouillant dans Paris.
Des policiers patrouillant dans Paris. (JEAN-MARC ROMAIN / PHOTONONSTOP RM)