Ce que les policiers reprochent au ministère de la Justice

Une équipe de France 3 a recueilli les propos de plusieurs policiers rassemblés sous les fenêtres de la garde des Sceaux mercredi 14 octobre.

FRANCE 3

Ce mercredi 14 octobre, les policiers manifestent. Ils sont en colère contre la justice. Ils ne s'estiment pas suffisamment épaulés par les magistrats et dénoncent une surcharge de travail et un manque de moyens. Nombre d'entre eux sont rassemblés place Vendôme, sous les fenêtres du ministère de la Justice.

"On a des situations de plus en plus compliquées à gérer", confie un fonctionnaire au micro de France 3. Un autre ajoute : "Ça fait vingt-deux ans que je suis dans la police. J'ai déjà enterré trois collègues en 1998. La semaine dernière, on a essuyé des tirs de la part d'individus [braquage de Saint-Ouen, ndlr], ça aurait pu être dramatique."

"On attend une réponse pénale ferme"

"Quand on rentre dans la police, on sait que c'est un métier à risque. Maintenant, on attend de l'administration qu'elle nous donne les moyens de pouvoir travailler et que la réponse pénale soit vraiment ferme. On ne peut pas laisser des fonctionnaires de police subir des violences et que la réponse pénale soit laxiste ensuite", renchérit un autre policier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers patrouillant dans Paris.
Des policiers patrouillant dans Paris. (JEAN-MARC ROMAIN / PHOTONONSTOP RM)