VIDEO. "Je suis très fier de cette famille" : Pères de deux enfants issus de GPA, ils racontent

Laurent et Germain ont fait appel à deux mères porteuses aux États-Unis pour fonder leur famille.

BRUT

"Je me posais cette question au début : mais comment une femme peut accepter de porter un enfant pour autrui ?"

Cette question, c'est celle que se posait Laurent, en couple avec Germain. Depuis, ils ont eu 2 enfants nés par GPA. Aidés par leur famille, Laurent et Germain se sont donc rendus aux États-Unis pour avoir recours à une GPA. Si la pratique est extrêmement coûteuse, les mères porteuses "ne touchent pas tant que ça". "Elles ne gagnent pas au Loto quand elles portent un enfant pour autrui", explique Laurent. En revanche, les laboratoires, médecins et autres avocats sont ceux qui touchent le plus.

Se sentir père ?

Les deux hommes se souviennent avoir instantanément eu ce sentiment d'être père. Malgré la peur et les responsabilités. "Je me suis mis une pression monumentale en tant que parent pour essayer d'être parfait", confie Laurent. Aujourd'hui, les deux enfants de Germain et Laurent savent qu'ils sont issus d'une GPA. "On leur explique, on leur dit la vérité sur la façon dont ils ont été conçus", précise Laurent. Et pour les deux enfants, cela n'est pas problématique. Germain a déjà entendu sa fille dire fièrement "j'ai deux papas et un petit frère". Et malgré les "regards réprobateurs", Laurent et Germain sont enchantés de leur famille. "On se marre bien et je crois qu'on fait la démonstration que tout ce que les adversaires de la GPA et de l'homoparentalité peuvent dire, est nul et non avenu", conclut Germain.

VIDEO. \"Je suis très fier de cette famille\" : Pères de deux enfants issus de GPA, ils racontent
VIDEO. "Je suis très fier de cette famille" : Pères de deux enfants issus de GPA, ils racontent (BRUT)