Cet article date de plus de trois ans.

Agressions homophobes : "L’homophobie n’est pas une opinion, ni un argument politique", selon Marlène Schiappa

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de la lutte contre les discriminations, était invitée sur franceinfo après la recrudescence d’agressions homophobes, notamment dans la capitale.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marlène Schiappa, lors d'un séminaire gouvernemental à Paris, le 17 octobre 2018. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

"L’homophobie n’est pas une opinion, ni un argument politique. Ce sont des propos qui sont condamnés par la loi", a réaffirmé Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de la lutte contre les discriminations, interrogée par franceinfo dimanche, après la recrudescence d’agressions homophobes, notamment dans la capitale.

Les agressions physiques signalées ont augmenté

SOS Homophobie et l'Inter LGBT appellent à une manifestation dimanche après-midi place de la République à Paris, à 17 heures, contre les agressions homophobes et transphobes. Selon les chiffres de SOS homophobie, en un an, les agressions physiques signalées à l'association ont augmenté de 15% (+30% même, sur les hommes homosexuels). "On a reçu les associations LGBT avec Benjamin Griveaux pendant plus de 2 heures dans mon ministère pour les écouter, car il y a cette recrudescence d’agressions, mais aussi de propos, de discriminations envers les personnes LGBT", a-t-elle poursuivi.

"Les associations ont énormément de demandes"

Marlène Schiappa, présente dimanche au conseil national de LREM, a rappelé l’importance de "nous mobiliser", avec les associations. "On veut les écouter et travailler ensemble sur la feuille de route de lutte contre les discriminations, car les associations ont énormément de demandes et de propositions très concrètes, donc nous sommes en train de travailler pour justement répondre à leur demandes qui sont très légitimes", a-t-elle ajouté. Plusieurs agressions à caractère homophobe ont eu lieu ces derniers jours et mois, notamment à Paris et à Lyon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers LGBT+

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.