Le Qatar crée un fond de 50 millions d'euros pour investir en banlieue

Décroché par l'Association nationale des élus locaux de la diversité (ANELD), ce fond est destiné à venir en aide aux entrepeneurs des quartiers. Il pourrait même être augmenté.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Ce n'est pas une aide, ce n'est pas de la charité" explique l'ambassadeur du Qatar en France, "il faut des projets sérieux dans tous les domaines, des projets raisonnables, solides et à long terme" . Le ton de l'opération est donné.

Il y a un mois, dix élus de l'ANELD (cinq femmes et cinq hommes) se rendaient au Qatar pour tâcher de nouer des liens économiques entre le riche émirat et les banlieues populaires. Selon l'association, les entrepreneurs de ces quartiers se disent discriminés et bloqués. Mission accomplie pour les élus locaux : les autorités qatariennes décident de débloquer 50 millions d'euros pour venir en aide à ces entrepreneurs.

Les élus ont décidé de réunir rapidement les membres de leur réseau et d'intervenir auprès de la CGPME (Confédération générale des Petites et Moyennes Entreprises) pour réunir "tous les acteurs qui travaillent sur le sujet" . Dans le même temps, les élus vont recueillir les CV des jeunes qui souhaiteraient travailler au Qatar.