Cet article date de plus de sept ans.

La passe d'armes entre Emmanuel Todd et Manuel Valls en trois actes

Le ton monte entre le démographe, qui vient de publier "Qui est Charlie ?", et le Premier ministre. Dernier épisode en date, vendredi sur BFMTV, quand Emmanuel Todd a comparé le chef du gouvernement au maréchal Pétain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le démographe Emmanuel Todd, à Paris, qui a publié jeudi 7 mai "Qui est Charlie ?". (ERIC FEFERBERG / AFP)

Fallait-il convoquer Philippe Pétain un 8 mai pour parler de Manuel Valls ? Ne craignant pas de flirter avec le point Godwin, Emmanuel Todd a comparé, vendredi sur BFMTV, le Premier ministre avec le maréchal pourfendant "les Français résistants".

Le ton est ainsi encore monté d'un cran entre l'intellectuel, qui a publié jeudi 7 mai Qui est Charlie ? (éd. du Seuil) et le chef du gouvernement. Le premier estime que le manifestant-type du 11 janvier était un CSP+ urbain, "égoïste, autiste, d'humeur répressive" et islamophobe qui s'ignore. Le second défend "l'élan de fraternité" de la marche républicaine, et estime qu'il "ne faut pas noircir le tableau". Mais, en trois passes d'armes, les deux hommes ont largement déserté le terrain des idées pour celui des attaques personnelles. 

Todd s'en prend aux racines catalanes de Valls

A l'occasion de la sortie de son livre, Emmanuel Todd accorde une longue interview à L'Obs, jeudi 30 avril. Il y critique violemment le couple exécutif. "On pense que sa capacité [de François Hollande] à ne rien faire, à ne prendre aucune décision, est un produit dérivé du radical-socialisme. Mais en fait, François Hollande est un catholique zombie typique, avec un père catholique d'extrême-droite et une mère catholique de gauche."

Il enchaîne ensuite avec le Premier ministre : "Et d'ailleurs, Manuel Valls lui-même vient de Catalogne, province de famille-souche différentialiste, et, qui plus est, lui aussi vient d'un milieu catholique catalan parmi les plus durs." Conscient qu'on pourrait "lui reprocher d'évoquer les origines de ces gens", il estime "impératif de le faire, parce que si on renvoie tout le temps les musulmans à leur origine, on doit renvoyer tout le monde à son origine".

Valls dénonce les "impostures" de Todd

Manuel Valls prend la plume pour répondre à Emmanuel Todd. Il publie une tribune dans Le Monde, jeudi 7 mai, pour affirmer que le 11 janvier "n'est pas une imposture". Chez Todd, "tout est noir ou blanc, aucune place n’est laissée à la nuance", écrit le Premier ministre, dénonçant les "impostures" de l'essayiste. Il l'accuse de jouer le jeu "des populismes, des extrêmes qui, eux, nous conduiraient vers la ruine." 

"Le plus inquiétant dans ses thèses, c’est qu’elles participent d’un cynisme ambiant, d’un renoncement en règle, d’un abandon en rase campagne de la part d’intellectuels qui ne croient plus en la France, précise Manuel Valls. J’aimerais que plus de voix s’élèvent pour défendre notre pays, pour mieux en penser les défis, pour relever l’étendard de l’optimisme."

Todd compare Valls au maréchal Pétain

Dans une interview à BFMTV, vendredi 8 mai, Emmanuel Todd se lâche. Il s'étonne d'abord que le Premier ministre prenne le temps de commenter son livre "alors qu'il y a 10% de chômage". Puis se montre ensuite plus virulent. "Soit Manuel Valls n'a pas lu le livre, soit il est vraiment bête. Les deux ne s'excluent pas, d'ailleurs."

Il s'en prend ensuite à la volonté d'"optimisme" du Premier ministre alors que le chômage monte et que l'islamophobie et l'antisémitisme se répandent. "Pour moi, l'optimisme de Manuel Valls, c'est l'optimisme de la révolution nationale et du maréchal Pétain. Lui aussi accusait les Français résistants d'être des Français pas bien", conclut Emmanuel Todd.


Todd: "L'optimisme de Valls, c'est l'optimisme... par BFMTV

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.