Cet article date de plus de dix ans.

La France comptait 68 569 détenus au 1er juillet, un nouveau record

Au 1er juin, date du précédent record, les prisons françaises accueillaient 67 977 détenus, selon les chiffres de l'administration pénitentiaire.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des gendarmes passent devant la nouvelle maison d'arrêt de Rodez (Aveyron), le 10 juin 2013. (PASCAL PAVANI / AFP)

Au 1er juillet, la France comptait 68 569 détenus, établissant ainsi un nouveau record, selon l'AFP. Au 1er juin, date du précédent record, les prisons françaises accueillaient 67 977 détenus, selon les chiffres de l'administration pénitentiaire. La "capacité opérationnelle" des établissements pénitentiaires, c'est-à-dire leur capacité d'accueil, était de 57 320 places début juillet, soit un taux d'occupation de 119,6%.

Le nombre de prévenus, c'est-à-dire des personnes en attente de jugement, est en hausse de 1,1% par rapport à la même période l'année dernière, s'élevant à 17 318 personnes, pour 51 251 condamnés. Les mineurs incarcérés sont au nombre de 799 au 1er juillet, soit une hausse de 2,7% par rapport au mois précédent. Ils représentent 1,2% de l'ensemble de la population carcérale.

Les aménagements de peine (placement à l'extérieur, semi-liberté, surveillance électronique) concernent 21,9% des condamnés écroués, soit 13 900 personnes. Ces aménagements ont progressé de 10,2% en un an et de 33,3% en deux ans.Par ailleurs, 629 personnes sont placées sous surveillance éléctronique de fin de peine (Sefip), un chiffre en hausse de 1,9% sur un an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.