VIDEO. Victime d'une agression homophobe à Lille, il témoigne

Cet étudiant de 18 ans tenait par la main son ami, lorsqu'il a été agressé par un groupe de jeunes, lundi en début de soirée dans le métro lillois.

HELENE TENNEILLIER ET JEAN-MARC VASCO - FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Ils ne faisaient que se tenir par la main mais pour leurs agresseurs c'était déjà trop. Deux étudiants d'une vingtaine d'années ont été victimes d'une agression à caractère homophobe, lundi 3 mars au soir, dans le métro de Lille. L'un d'eux a accepté de témoigné, sous couvert d'anonymat.

"Un individu est venu nous demander si on était gays, si on allait se marier. Puis il a commencé à nous forcer à nous embrasser", raconte-t-il. "Ils étaient cinq. Ils ont commencé à nous frapper. J'ai été saisi par le cou, violemment et plaqué contre la barre centrale du métro. Mon copain s'est fait tabasser au sol, à coup de pieds et de poings, partout."

Des agressions en hausse de 50%, selon SOS homophobie

Les deux jeunes victimes ont porté plainte et une information judiciaire a été ouverte. pour violences avec circonstances aggravantes. Grâce aux images de vidéosurveillance du métro, l'un de leurs agresseurs a été arrêté. La peine encourue pour les majeurs est de sept ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende.

Le couple est traumatisé. "On ne peut même plus sortir librement de chez nous en se tenant la main ou en s'embrassant comme un couple normal", explique l'un d'eux. Depuis les manifestations contre le mariage pour tous, des témoignages d'agressions de ce type reçus par SOS homophobie ont augmenté de plus de 50%, assure Ludovic Saulnier, trésorier de l'association.

Un panneau signalant une entrée de métro à Lille (Nord), le 13 juin 2013.
Un panneau signalant une entrée de métro à Lille (Nord), le 13 juin 2013. ( MAXPPP)