VIDEO. Récidive : la justice en faillite ?

Face à un taux élevé de récidivistes, la prison est-elle réellement la solution ? L'équipe du magazine de France 3 "Pièces à conviction" a enquêté au cœur du système judiciaire pour tenter d'en identifier les défaillances et les dysfonctionnements.

France 3

En France, cinq ans après leur sortie de prison, 59% des anciens détenus sont de nouveau condamnés. Mais la récidive concerne beaucoup plus les voleurs et les petits délinquants que les criminels sexuels et les meurtriers. L'équipe du magazine "Pièces à conviction", diffusé mercredi 10 avril à 23h10, a enquêté au cœur du système judiciaire pour tenter d'identifier les défaillances et les dysfonctionnements qui mènent à la récidive.

Les meurtres commis par des criminels déjà condamnés déclenchent systématiquement une vague d'indignation et de questionnements. En 2006,  Alain Penin est condamné pour viol à dix ans de réclusion criminelle et inscrit au fichier des délinquants sexuels. Après avoir passé cinq ans derrière les barreaux, il bénéficie d'une libération conditionnelle assortie d'un suivi sociojudiciaire. En septembre 2010, il récidive en assassinant, à coups de tournevis, une jeune joggeuse, Natacha Mougel.    

Pourquoi, malgré le vote d'au moins une loi par an sur la récidive, la France est-elle toujours mauvaise élève en la matière ? La prison est-elle vraiment la solution ? Suivis psychologiques bâclés, psychiatres débordés, expertises peu fiables… Les journalistes de "Pièces à conviction" ont pénétré un système judiciaire qui ne parvient pas à enrayer ce cercle vicieux.

Visite de la prison des Baumettes, à Marseille (Bouches-du-Rhône), à la suite de travaux engagés dans la rénovation des cellules et de plusieurs parties communes, le 5 janvier 2013.
Visite de la prison des Baumettes, à Marseille (Bouches-du-Rhône), à la suite de travaux engagés dans la rénovation des cellules et de plusieurs parties communes, le 5 janvier 2013. (MAXPPP)