VIDEO. Le vigneron accuse les chasseurs de ne pas tuer assez de lapins

A Saint-Médard (Charente-Maritime), les chasseurs seront jugés au tribunal pour prolifération de lapins. Les petits mammifères s'attaquent aux pieds de vignes d'un viticulteur, qui réclame plus de 21 000 euros. Les associations de chasse ont en effet l'obligation de réguler le gibier.

Anne Guillé-Epée et Alain Darrigrand - France 2

FRANCE – A Saint-Médard (Charente-Maritime), les chasseurs seront jugés au tribunal pour prolifération de lapins. Les petits mammifères s'attaquent en effet aux pieds de vignes d'un viticulteur, qui réclame plus de 21 000 euros. Les associations de chasse ont en effet l'obligation de réguler le gibier. Les tribunaux de Charente-Maritime se sont emparés du problème. 

Les lapins ont envahi la vigne de Serge Guibert. Il constate alors les dégâts tous les matins, et le soir, il peut en compter plus d'une vingtaine qui grignotent ses pieds de vigne. Il accuse les chasseurs de la commune, qui pour lui ne font pas leur travail, car ils ne régulent pas le gibier, ce qui est l'une de leurs missions. Le président de la fédération de chasse de Saint-Médard attaque à son tour : "Les chasseurs ne sont pas les boucs émissaires des vignerons". Pour lui,  ce n'est qu'une "question d'argent" et il accuse à son tour, estimant que les vignes peuvent être protégées.

Un lapin de garenne, en mai 2008.
Un lapin de garenne, en mai 2008. (CHRISTIAN PUYGRENIER / PUY)