VIDEO. "Le principe de laïcité ne doit pas s'arrêter à la porte des crèches", lance Vallaud-Belkacem

La porte-parole du gouvernement a réagi mercredi à la décision de la Cour de cassation de renvoyer devant la justice l'affaire Baby Loup.

France Télévisions

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a réagi,mercredi 20 mars, à la décision de la Cour de cassation de renvoyer devant la justice l'affaire Baby Loup, dans laquelle la salariée d'une crèche avait refusé d'enlever son voile pendant son travail. "Nous sommes très attachés au principe de laïcité et ce principe ne doit pas s'arrêter à la porte des crèches", a-t-elle lancé lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Elle a ajouté que le gouvernement pourrait éventuellement légiférer à ce sujet. "S'il y a nécessité de préciser les choses par la loi, nous ne l'excluons pas."

La veille, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait déclaré "regretter" la décision de la Cour de cassation. C'est "une mise en cause de la laïcité", avait-il estimé lors des questions au gouvernement.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à Paris, le 8 mars 2013.
La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à Paris, le 8 mars 2013. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)