Cet article date de plus de neuf ans.

Six mois avec sursis requis contre Bamberski

Le procureur de la République de Mulhouse a requis ce vendredi six mois de prison avec sursis contre André Bamberski, jugé pour avoir fait enlever le docteur Krombach en 2009.
Article rédigé par Elise Delève
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (André Bamberski au procès du Dr Krombach en 2001 © Reuters-Charles Platiau)

Au procès d’André Bamberski à Mulhouse, le procureur de la République, Hervé Robin, a requis ce vendredi six mois de prison avec sursis. André Bamberski est jugé pour avoir fait enlever le docteur Dieter Krombach en 2009, responsable de la mort de la fille d’André en 1982. Hervé Robin a également requis des peines d'un an de prison ferme à l'encontre des exécutants de l'enlèvement, un Kosovar et un Géorgien, ainsi que trois mois avec sursis pour une journaliste autrichienne qui aurait joué les intermédiaires.

"Même si humainement je comprends monsieur Bamberski, ma préoccupation ce sont les lois de la République" (le procureur Hervé Robin)

Pour le procureur, "l'instigateur, c'est Bamberski ". Un instigateur devant lequel le magistrat avoue rester "souffle court devant tant de persévérance et de volonté ". Cependant, il tient à dire qu'"en soi l'enlèvement est une violence ", et qu’il ne croit pas une seconde à la version d’André Bamberski selon laquelle il aurait simplement accepté l’aide des autres prévenus, émus par son histoire. Les prévenus sont "des voyous qui ont commis un délit grave, c'est incontestable ", a dit le procureur, mais "qui va croire " la version Bamberski, a-t-il demandé ? "Qui va croire que deux gentils messieurs (le Kosovar et le Géorgien qui ont enlevé le docteur), se sont dit tout à coup, ‘on va aider ce pauvre monsieur Bamberski’, sans contrepartie financière ? ".

A LIRE AUSSI ►►► A son procès André Bamberski assume l’enlèvement du Dr Krombach 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.