Attaque à Paris : "Il est temps de réagir, il faut que les intellectuels se réarment et il faut que les politiques passent du discours aux actes", réclame Richard Malka

Ce terrorisme islamiste "tue des noirs, il tue des blancs, il tue des femmes, il tue des hommes, il tue tout le monde", lance l'avocat de "Charlie Hebdo".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Richard Malka, l'avocat de "Charlie hebdo", le 2 septembre 2020. (LP/OLIVIER LEJEUNE / MAXPPP)

"Il est temps de réagir, il faut que les intellectuels se réarment et il faut que les politiques passent du discours aux actes", a réclamé l'avocat de Charlie Hebdo Richard Malka lundi 28 septembre au micro de franceinfo, trois jours après une attaque au hachoir devant les anciens locaux de l'hebdomadaire satirique à Paris. "Face à cette sauvagerie, soit on réaffirme notre détermination et c'est la seule chose qui nous protègera et qui les dissuadera, soit l'autre choix, c'est l'obscurantisme", a-t-il clamé.

"C'est notre mode de vie qui est en jeu"

"'Charlie Hebdo' on se retrouve manifestement encore une fois en première ligne parce que ce terroriste cherchait 'Charlie Hebdo', mais on est complètement dépassés par ces enjeux-là, c'est bien plus grand que nous. C'est notre mode de vie qui est en jeu", a défendu l'avocat, depuis le tribunal de Paris où se tient le procès des attentats de janvier 2015 qui visaient déjà, notamment, l'hebdomadaire.

Ce terrorisme islamiste "tue des noirs, il tue des blancs, il tue des femmes, il tue des hommes, il tue tout le monde. Qui caricature la religion ? Nous, ou eux ? Qui blasphème contre la vie elle-même en ôtant celle des innocents. On est tous dans le même bateau. On a en face de nous un projet politico-théologique. Tout ça nous dépasse", a estimé Richard Malka.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.