Plan d'action pour la justice : le budget passera de 9,6 à 11 milliards d'euros d'ici à 2027, annonce Eric Dupond-Moretti

Cette rallonge devrait permettre de financer des embauches déjà annoncées de 10 000 fonctionnaires de justice, dont 1 500 magistrats, et la construction de 15 000 places de prison.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, s'exprime d'une conférence de presse à Paris, le 5 janvier 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, s'est engagé jeudi 5 janvier à porter le budget de la Justice de 9,6 à 11 milliards d'euros en 2027 lors de la présentation de son "plan d'actions" issu des états généraux.

>> Retrouvez les principales annonces du ministre de la Justice. 

Sur cinq ans, cet engagement représente une enveloppe supplémentaire de 7,5 milliards d'euros, qui financera notamment les embauches déjà annoncées de 10 000 fonctionnaires de justice, dont 1 500 magistrats, et la construction de 15 000 places de prison. Selon la chancellerie, cet effort budgétaire dépasse de loin ceux consentis sous les quinquennats de Nicolas Sarkozy (+2 milliards) et de François Hollande (+2,1 milliards).

Une soixantaine de mesures

Ces financements doivent être sanctuarisés dans une loi de programmation et d'orientation. Le ministre a également annoncé un arsenal de mesures visant à répondre au "délabrement avancé" de la justice, identifié dans le rapport des états généraux.

Ces huit mois de consultations de dizaines de milliers de professionnels et de citoyens avaient été lancés par l'exécutif en octobre 2021 afin de répondre au malaise des professionnels et contrer les attaques qui visent la justice. Parmi la soixantaine de mesures annoncées par le ministre figurent également des mécanismes visant à accélérer les procédures au civil et à simplifier la procédure pénale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.