Cet article date de plus de six ans.

Drame de Clichy-sous-Bois : "Je renouvelle ma compassion aux familles"

Fin ce vendredi du procès des deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger après la mort de deux jeunes, Zyed et Bouna, dans un transformateur à Clichy-sous-Bois en 2005. Les deux policiers ont pu s'exprimer une dernière fois. Le tribunal correctionnel de Rennes rendra sa décision le 18 mai à 14h00.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le tribunal correctionnel de Rennes, devant lequel ont comparu pendant cinq jours les deux policiers rendra sa décision le 18 mai © Maxppp)

Après dix années de procédures judiciaires et cinq jours d’audience, le procès des deux policiers poursuivis à Rennes pour non-assistance à personne en danger après la mort de deux adolescents de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en 2005, s’est terminé ce vendredi matin. Lors de cette cinquième et dernière journée d’audience, l’avocat des deux policiers, Me Daniel Merchat, s’est d’abord adressé aux familles des victimes pour leur dire* toute sa "compassion pour leurs peines et leurs souffrances ". "Le deuil d'un enfant est la pire des choses qui soit* ", leur a-t-il dit.

Puis il a plaidé l'absence d'éléments à charge contre ses clients et a demandé leur relaxe, comme le ministère public l’avait fait la veille"Vous prononcerez la relaxe parce que dix ans ça suffit. Les éléments constitutifs de l'infraction ne sont pas réunis, l'instruction n'a pas réuni suffisamment de charges ", a affirmé Me Merchat. "Au moment des faits, ils (les policiers) n'ont pas conscience du péril qui menace les jeunes" , a-t-il encore dit au cours de sa plaidoirie qui a duré un peu plus d’une heure.

Les derniers mots des prévenus avant le délibéré 

Sur le banc des prévenus, Sébastien Gaillemin, 41 ans, l’un des deux policiers qui était sur le terrain le soir du drame, a renouvelé sa compassion aux familles. Sa collègue, Stéphanie Klein, 38 ans, l’autre prévenue dans cette affaire, a dit ne pas être indifférente au drame.

►►► A LIRE AUSSI | Clichy-sous-Bois : les explications de deux policiers "sérieux" attendues depuis 2005

Le 27 octobre 2005, une course-poursuite entre jeunes et police avait tourné au drame. Bouna Traoré, 15 ans, et Zyed Benna, 17 ans, étaient morts électrocutés dans une réactance, un dispositif très dangereux situé sur le site EDF de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Leur décès avait entraîné trois semaines de violences dans les banlieues françaises.

 

Les deux fonctionnaires de police encourent jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende. Le jugement a été mis en délibéré le 18 mai.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.