Cet article date de plus de sept ans.

Djihad en Syrie : deux adolescentes mises en examen

Deux jeunes filles de 15 et 17 ans ont été mises en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. L'une d'entre elle est suspectée d'avoir aidé une troisième adolescente à partir vers la Syrie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une mère de famille regarde le profil Facebook de l'un de ses enfants partis en Syrie © Maxppp)

L'enquête ouverte en juin dernier sur la disparition d'une jeune fille de 14 ans originaire d'Argenteuil, dans le Val d'Oise, semble avancer. Deux adolescentes de 15 et 17 ans viennent d'être mises en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placées sous contrôle judiciaire.

En l'occurrence, les enquêteurs les soupçonnent d'avoir participé au départ de la première vers la Syrie pour rejoindre l'un des groupes islamistes qui combattent Bachar al-Assad. Les adolescentes avaient été interpellées mardi à Tarbes et à Lyon. L'une d'entre elle aurait eu des contacts avec la jeune disparue sur les réseaux sociaux.

Environ 900 Français concernés

Ces derniers sont très utilisés par les candidats au djihad. Bernard Cazeneuve estime qu'environ 900 Français sont partis ou projettent de partir vers la Syrie. Le ministre de l'Intérieur a présenté en avril dernier un plan gouvernemental pour lutter contre ces départs. Un numéro vert a également été mis à la disposition des familles et des proches de jeunes radicalisés.

Un projet de loi renforçant l'arsenal antiterroriste doit par ailleurs arriver au Parlement début septembre. Il s'agit notamment de mettre en place une interdiction administrative de sortie du territoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.