Dieudonné voit sa peine pour "injure antisémite" réduite en appel

Le polémiste a été condamné en appel, jeudi, à "100 jours-amende de 100 euros" pour des vidéos antisémites publiées en mai 2020. Il avait d'abord écopé de quatre mois d'emprisonnement en mai 2021.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dieudonné M'Bala M'Bala à Chartres (Eure-et-Loir), le 22 juin 2020. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Il avait été condamné à quatre mois d'emprisonnement en premier instance, en mai 2021. La cour d'appel de Paris a finalement condamné en appel le polémiste Dieudonné M'Bala M'Bala à "100 jours-amende de 100 euros" pour "injure antisémite", "provocation à la haine" et "contestation de crime contre l'humanité", jeudi 21 avril.

Ces condamnations sont liées à deux vidéos antisémites publiées en mai 2020. En première instance, en mai 2021, le polémiste avait nié l'authenticité des vidéos, se disant victime d'un "deepfake", une technique de trucage numérique qui permet de superposer un visage sur un autre.

Banni des plateformes en ligne

La cour d'appel de Paris a en revanche confirmé une amende de 10 000 euros et 3 000 euros de dommages et intérêts contre le polémiste pour "injure publique envers un fonctionnaire". Dieudonné a été banni à l'été 2020 des principales plateformes en ligne, comme YouTube, Facebook, TikTok et Instagram, au nom de la lutte contre les contenus à caractère haineux. L'humoriste au casier judiciaire rempli depuis une décennie par ses sorties antisémites, a également été condamné en appel en mai 2021 à trois ans d'emprisonnement, dont deux ferme, et 200 000 euros d'amende pour fraudes fiscales, blanchiment, abus de biens sociaux ou encore organisation frauduleuse de son insolvabilité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Dieudonné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.