Cet article date de plus de cinq ans.

Des parents saisissent la justice pour que le cordon ombilical ne soit plus considéré comme un déchet

lls ont récemment déposé une question prioritaire de constitutionnalité, révèle RTL. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
En France, le cordon ombilical est actuellement donné à l'hôpital à des fins d'analyse biologique et sanguine.  (BARCROFT MEDIA / BARCROFT MEDIA)

Ils estiment avoir été abusés par un grand hôpital parisien. Les parents d'une petite fille âgée de deux ans ont récemment déposé une question prioritaire de constitutionnalité pour modifier le statut du cordon ombilical, rapporte RTL, lundi 21 décembre. 

Avant d'accoucher, la mère de la petite Inès a signé, comme toutes les futures mères, un formulaire pré-rempli de consentement pour le prélèvement de son cordon ombilical. Aucune rétractation n'est prévue par la loi de bioéthique, qui ne confère aucun statut précis au cordon ombilical, rappelle la radio.

Deux ans après, les parents de la petite Inès dénoncent donc une violation grave de la liberté des personnes et de la vie privée. Ils estiment que le cordon ombilical fait partie intégrante du corps de la mère et qu'il ne peut pas être qualifié de "déchet opératoire". Le cordon ombilical est actuellement donné à l'hôpital à des fins d'analyse biologique et sanguine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.