Aisne : des parents refusent de s'occuper de leurs enfants et les abandonnent sur un trottoir

Les parents, séparés, ont été condamnés à huit mois de prison avec sursis pour "soustraction à leurs obligations parentales", selon "Le Dauphiné libéré". Ils devront verser 5 000 euros à chacun de leurs enfants. 

La voisine du père, qui a accueilli les enfants abandonnés par leurs parents, a alerté les gendarmes. 
La voisine du père, qui a accueilli les enfants abandonnés par leurs parents, a alerté les gendarmes.  (PASCAL PAVANI / AFP)

Ni l'un ni l'autre ne souhaitait les garder. Deux parents séparés, âgés de 25 et 30 ans, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Laon (Aisne) après avoir abandonné leurs deux fils de 4 et 6 ans sur un trottoir, a rapporté le quotidien régional L'Union, jeudi 16 mai.

Les deux parents ont chacun été condamnés à huit mois de prison avec sursis pour "soustraction à leurs obligations parentales", précise Le Dauphiné libéré. Le père, également jugé pour des coups de ceinture donnés à l'un des enfants, a été condamné à verser 3 000 euros, et la mère 2 000 euros à chacun des enfants, qui ont été placés en famille d'accueil.

Le couple est séparé depuis début 2018, d'après L'Union. Le père avait jusqu'à présent la garde des deux enfants la semaine, et la mère, le week-end. Mais d'après l'avocat des enfants, "elle ne veut pas s’encombrer avec eux", rapporte le quotidien régional. Quant au père, "il n’en veut pas non plus et, pour
être certain de ne pas les avoir, il dit à l’aide sociale à l’enfance qu’il peut péter
les plombs à tout moment", poursuit-il.

"Déchargés comme des encombrants"

La scène de l'abandon est "surréaliste", selon cet avocat. Les faits se déroulent en mars 2018. Le père des enfants les dépose chez son ex-compagne, qui ne souhaite pas les garder. La jeune femme part donc redéposer les deux garçons chez son ex-compagnon, mais il est absent. "La mère va tout même déposer les enfants devant chez lui avec leurs sacs. Il pleut, ils sont en pyjama, ils pleurent", rapporte L'Union. Le fils aîné court derrière la voiture de sa mère, qui part quand même, laissant ses deux enfants seuls derrière elle.

"Elle les a déchargés comme des encombrants que l’on met devant chez soi en
attendant le ramassage", lâche auprès de L'Union l'avocat des garçons. Ces derniers sont alors accueillis chez la voisine de leur père, qui prévient la gendarmerie. Interrogés par les gendarmes, les parents diront chacun qu'ils ne souhaitent plus s'occuper de leurs enfants.