Air Cocaïne : incertitude sur le sort des deux Français toujours en République dominicaine

Deux pilotes, lourdement condamnés en République dominicaine pour trafic de drogue, se sont évadés pour revenir en France. Mais dans cette affaire, deux autres Français, dont Nicolas Pisapia, restent sur l'île en attendant les suites judiciaires.

(En 2013, les quatre Français ont été arrêtés avec 682 paquets de cocaïne © Ricardo Rojas / Reuters)

Pascal Fauret et Bruno Odos sont revenus "pour s'expliquer devant un juge français" , assure l'un de leurs avocats, Me Jean Reinhart. Il refuse de parler de "fuite" de la part de ses clients. Deux autres Français sont restés eux en République Dominicaine, comme Nicolas Pisapia. Il était le seul passager de l'avion privé au moment des faits. Aujourd'hui, il n'est pas détenu mais libre sous contrôle judiciaire. "Il y a la crainte que les autorités dominicaines décident de m'incarcérer à nouveau mais on reste confiant sur la suite quand même", a-t-il déclaré.

Nicolas Pisapia, condamné dans l'affaire Air Cocaïne, mais resté en République dominicaine : "Je reste combatif"
--'--
--'--
La justice dominicaine pourrait remettre Alain Castany et Nicolas Pisapia  en détention, considérant qu'il y a un risque d'évasion comme pour les deux autres Français. Tous deux ont été condamnés en même temps que leurs compatriotes, mais nient les faits qui leur sont reprochés. Mais Bruno Odos ne considère pas les avoir mis en danger : "Si il se passe quelque chose de mal pour eux, ce sera la preuve que cet Etat ne respecte pas le droit."

Bruno Odos, échappé de République dominicaine : "Cet Etat n'en est pas un"
--'--
--'--
Le retour de Pascal Fauret et Bruno Odos a surpris Sergio Coronado, député des Français de l'étranger élu de cette zone géographique des Caraïbes. L'écologiste a évidemment suivi le dossier de près et avait même été reçu au ministère des Affaires étrangères pour demander un raptriement sanitaire pour Alain Castany, gravement blessé. Il est évidemment inquiets des conséquences que peuvent avoir cette échapée pour les deux Franças restés sur place.

Sergio Coronado, député des Français de l'étranger dans les Caraïbes : "Je suis inquiet pour les deux Français restés en République dominicaine"
--'--
--'--