Cet article date de plus d'un an.

Carte Avortement aux Etats-Unis : voici les Etats où l'IVG est désormais totalement interdite

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des manifestants dénoncent l'interdiction de l'avortement dans l'Etat américain du Missouri, le 24 juin 2022, à Saint-Louis. (ANGELA WEISS / AFP)

Neuf Etats ont rendu l'avortement illégal dès l'annonce de l'arrêt de la Cour suprême, vendredi. Mais la liste des territoires concernés va rapidement s'allonger.

Ils n'ont pas attendu pour agir. Neuf Etats américains ont annoncé, vendredi 24 juin, avoir totalement interdit l'interruption volontaire de grossesse (IVG), dans la foulée d'un arrêt de la Cour suprême. Dans une décision pressentie depuis plusieurs mois, la plus haute juridiction des Etats-Unis a renversé sa propre jurisprudence de 1973 et révoqué le droit constitutionnel à l'avortement. Elle laisse ainsi chaque Etat libre de légiférer sur cette question.

Treize Etats conservateurs avaient anticipé ce revirement en adoptant des trigger laws, des lois qui interdisent l'IVG et entrent automatiquement en vigueur après le renversement de l'arrêt Roe v. Wade de 1973. Ces textes sont appliqués depuis vendredi dans sept de ces territoires, liste le New York Times*. Le ministre de la Justice du Missouri s'est ainsi félicité, moins de dix minutes après l'annonce de la Cour suprême, que son Etat devienne "le premier" à interdire totalement l'IVG, rapporte Newsweek*. La loi ne prévoit pas d'exception en cas de viol ou d'inceste.

Dans d'autres Etats, comme l'Idaho ou le Tennessee, des trigger laws vont entrer en vigueur au maximum dans les 30 jours suivant la décision de la Cour suprême, explique le Guttmacher Institute*. C'est aussi le cas au Texas, où le droit à l'avortement est déjà fortement limité : il n'est actuellement autorisé que dans un délai légal de six semaines, un seuil en deçà duquel la plupart des grossesses ne sont pas encore connues.

L'Alabama et le Wisconsin sont également devenus vendredi deux des premiers Etats à prohiber totalement l'IVG. Le revirement de la Cour suprême permet en effet d'y appliquer à nouveau des lois qui étaient en vigueur avant l'arrêt de 1973, précise le New York Times. Au total, la moitié des 50 Etats américains vont interdire ou fortement limiter le droit à l'avortement après le revirement de la plus haute juridiction du pays, selon le Guttmacher Institute*.

* Ces liens renvoient vers des contenus en anglais.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.