Expulsion de l'imam Mahjoub Mahjoubi : "Mon objectif est de revenir en France", affirme-t-il depuis la Tunisie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Mahjoub Mahjoubi a été expulsé du territoire français vers la Tunisie, moins de 12 heures après son interpellation, jeudi 22 février. L'imam de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, est accusé de propos contraires aux valeurs de la République.
Expulsion de l'imam Mahjoub Mahjoubi : "Mon objectif est de revenir en France", affirme-t-il depuis la Tunisie Mahjoub Mahjoubi a été expulsé du territoire français vers la Tunisie, moins de 12 heures après son interpellation, jeudi 22 février. L'imam de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, est accusé de propos contraires aux valeurs de la République. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - T. Cuny, T. Grosse, S. Dauba, F. Boutet, V. Leboeuf, J. Paul, A. Lopez
France Télévisions
franceinfo
Mahjoub Mahjoubi a été expulsé du territoire français vers la Tunisie, moins de 12 heures après son interpellation, jeudi 22 février. L'imam de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, est accusé de propos contraires aux valeurs de la République. Il a dit vouloir retourner en France.

Il y a encore trois jours, l’imam Mahjoub Mahjoubi recevait des fidèles dans sa mosquée de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard. Vendredi 23 février, au matin, il s’exprime depuis la Tunisie, pays où il a été expulsé douze heures seulement après son interpellation. "Mon objectif est de revenir en France, que la France me donne mon droit, ma légitimité de me défendre, (…) au moins que je puisse m’exprimer devant un juge", dit-il.

"Nous ne laisserons rien passer", dit Gérald Darmanin

Dans un arrêté d’expulsion, le ministère de l’Intérieur fait référence à des propos contraires aux valeurs de la République, tenus lors de différents prêches. Gérald Darmanin a annoncé la décision dans la soirée de jeudi, sur les réseaux sociaux. "Nous ne laisserons rien passer", a-t-il assuré.

Il était déjà possible d’expulser une personne dans une procédure dite d’urgence, mais la loi immigration permet désormais la possibilité lors d’une visite à domicile de saisir les documents d’identité, et donc d’accélérer les démarches. Mahjoub Mahjoubi peut encore faire un recours devant le tribunal administratif. La justice décidera ou non de son possible retour en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.