Harcèlement sexuel : le ministre de la Défense britannique démissionne

En direct de Londres, le correspondant de France 2, Loïc de la Mornais, revient sur l'onde de choc qui a traversé le pays hier soir, mercredi 1er novembre, à l’annonce de la démission de Michael Fallon, accusé de harcèlement sexuel.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le ministre de la Défense britannique, Michael Fallon, poids lourd du gouvernement britannique, a démissionné hier soir, mercredi 1er novembre. La raison : il est accusé de harcèlement sexuel.

"Tout est parti il y a quelques jours d'un tweet sur les réseaux sociaux d'une journaliste britannique qui a affirmé qu'il y a 15 ans, lors d'un dîner officiel, un ministre lui avait posé la main sur le genou. Elle lui a demandé d'arrêter, ce qu'il avait fait sur le champ. Et pour elle, l'affaire en était restée là", explique le correspondant de France 2, Loïc de la Mornais.

40 députés pointés du doigt

Sauf que la presse britannique a décidé d'enquêter et a mis en lumière le nom de Michael Fallon. "Chose plus surprenante, la journaliste, hier, a pris la défense du ministre, en disant que sa démission est complètement ridicule, et que pour elle, l'affaire était oubliée depuis bien longtemps", poursuit le journaliste de France 2 en direct de Londres. Ces derniers jours, la presse britannique a dévoilé les noms de 40 députés qui eux aussi se seraient rendus coupables de harcèlement sexuel et de comportements inappropriés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michael Fallon, le 31 octobre 2017 à Londres (Royaume-Uni). 
Michael Fallon, le 31 octobre 2017 à Londres (Royaume-Uni).  (TOLGA AKMEN / AFP)