Création d'un crime sexuel sur les moins de 13 ans

Depuis la parution de l'ouvrage de Camille Kouchner, "la familia grande", de nombreuses voix s'élèvent pour rendre les crimes sexuels sur les mineurs de moins de 13 ans imprescriptibles.

La déflagration de la parution du livre de Camille Kouchner, "la familia grande", fait ressortir les aberrations éducatives de l'après mai 68. Une posture assumée par certains intellectuels jusqu'aux années 80. Le Parlement examine le projet de loi pour lutter contre les crimes sexuels avec des mineurs de moins de 13 ans. Le député Bruno Questel a révélé le viol dont il a été victime en 1977 : "J'avais un peu plus de dix ans, quelqu'un que je connaissais depuis ma naissance".

"Un véritable parcours du combattant"

Encore récemment, l'impunité des pédocriminels était quasi totale. Moins de 10% des viols étaient dénoncés et 74% classés sans suite. "Quand une mère va déposer une plainte pour des faits d'inceste, parce que son enfant lui a parlé, cette mère va subir un véritable parcours du combattant. Dans ce parcours, l'audition de la personne mise en cause (...) intervient soit au bout de six mois, d'une année, voire jamais", explique Me Marie Grimaud, avocate de l'association "Innocence en danger". Une association souhaite aller plus loin que le projet de loi et lance une pétition pour la pénalisation des abus sexuels sur les moins de 15 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Couverture du livre de Camille Kouchner, \"La familia grande\" (Seuil), publié le 7 janvier 2021
Couverture du livre de Camille Kouchner, "La familia grande" (Seuil), publié le 7 janvier 2021 (THOMAS SAMSON / AFP)