Verdun : l'énigme des ossements retrouvés

Qui a déposé les ossements d'un poilu devant l'ossuaire de Douaumont (Meuse) ? 

FRANCE 3

L'ossuaire de Douaumont, dans la Meuse, est le monument à la gloire des soldats morts à Verdun. Devant une porte, le directeur découvre, mercredi 9 janvier, un carton avec à l'intérieur un corps presque entier sur lequel travaillent des légistes. "Il manque la jambe droite, mais pour le reste, c'est un squelette à peu près complet, à première vue de sexe masculin", explique le médecin Bruno Frémont. Un squelette en très bon état et accompagné d'objets personnels. Des boutons de capotes de l'armée française, des pièces de monnaie et une petite plaque militaire, qui a permis rapidement de mettre un nom sur ce soldat.

80 000 soldats sous la forêt de Verdun

L'Office national des anciens combattants a retrouvé son état civil. Il s'agirait de Léon Eugène Mérat, mort en 1916 à 25 ans. Il était l'un des 300 000 morts de Verdun. Il est né à Châtillon-dur-Marne (Marne). S’il s'agit bien du squelette de ce soldat, le mystère demeure sur la personne qui a porté ce carton. On estime que 80 000 soldats reposeraient encore sous la forêt de Verdun. 

Le JT
Les autres sujets du JT