Meuse : un carton contenant le squelette d'un poilu déposé devant l'ossuaire de Douaumont

Le squelette serait celui d'Eugène Mérat, un soldat tué sur un champ de bataille de Verdun, en 1916. 

L\'ossuaire et le cimetière de Douaumont, près de Verdun, dans la Meuse.
L'ossuaire et le cimetière de Douaumont, près de Verdun, dans la Meuse. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Un carton contenant les ossements d'un soldat de la Première Guerre mondiale a été découvert mercredi 9 janvier devant l'ossuaire de Douaumont (Meuse), un lieu à la mémoire des soldats de la bataille de Verdun, rapporte France Bleu Sud Lorraine, lundi 14 janvier.

C'est le directeur de l'ossuaire de Douaumont qui a découvert le carton : "Le squelette paraissait complet. Il y avait aussi des objets personnels et une plaque d'identité sur laquelle il était indiqué qu'il s'agissait d'Eugène Mérat, un soldat originaire de la Marne et dont le nom figure bien sur le registre des soldats morts pour la France. Eugène Mérat a été tué en 1916 sur un champ de bataille de Verdun", a-t-il expliqué à France Bleu Sud Lorraine.

Une enquête ouverte

Le parquet de Verdun a ouvert une enquête. Elle a été confiée à la brigade de gendarmerie de Verdun. Les ossements ont été analysés par un médecin légiste : ils correspondent bien à ceux d'un soldat de la Première Guerre mondiale mais des analyses plus poussées devront dire si le squelette appartient bien à celui d'Eugène Mérat.

Il s'agit de retrouver sa famille, s'il en a, et de lui offrir une sépulture digne de ce nom. Les enquêteurs aimeraient également retrouver celui ou celle qui a déposé le carton. Selon France Bleu Sud Lorraine, il s'agit peut-être d'un passionné qui a découvert les ossements et qui ne veut pas être identifié car la fouille des champs de bataille est interdite.

Aujourd'hui, on estime qu'il y a encore entre 80 et 100 000 corps de soldats de la Grande guerre enfouis sous les champs de bataille de Verdun. L'ossuaire de Douaumont abrite, lui, les restes de 130 000 soldats inconnus.