Cet article date de plus de trois ans.

Florence Foresti s'insurge contre l'affichage des magazines pornos en kiosques

L'humoriste dénonce sur Instagram les conséquences de ces affichages, notamment pour les enfants qui y sont exposés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Florence Foresti en spectacle à Montbeliard (Doubs), le 3 novembre 2015. (MAXPPP)

"Est-ce qu'on est vraiment obligé de se taper ça tous les jours sur nos kiosques ?" Florence Foresti n'apprécie pas les couvertures des magazines pornos affichées sur les kiosques à journaux. Dans un post publié sur Instagram, lundi 26 mars, l'humoriste publie une photo de couvertures de magazines pornos sur un kiosque parisien et rajoute : "Pour mémoire, les enfants ont des yeux. Et un cerveau."

Capture écran du compte Instagram de Florence Foresti, le 27 mars 2018. (FLORENCE FORESTI)

Dans une interview à Telerama en juillet 2014, la comédienne dénonçait déjà cette représentation des femmes dans les médias et la publicité, "vouloir être sexy et 'coooool' pour coller au désir des hommes est une régression (...) l'image des femmes, ce que l'on veut les forcer à être…" 

Le choix de ces affichages n'est d'ailleurs pas du ressort des kiosquiers. "On se bat depuis des années pour pouvoir choisir nous-même cet affichage. Il y a très longtemps, les gérants de kiosques avaient une vitrine qui leur appartenait, maintenant c'est la régie MédiaKiosk, filiale de JC Decaux, qui anime le marché. On n'a aucune liberté", déplore le président du syndicat des Kiosquiers, interrogé par Le HuffPost.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.